The Grand Canyon

Notre nouveau goal a la sortie du Yosemite National park : atteindre le Grand Canyon en retournant sur nos pas et rouler le long de la cote californienne sur la highway 1, une route qui serpente d’une falaise a une autre tout en offrant une vue assez spectaculaire sur l’ocean.

Bon, on a encore eu un moment « cata » quand le moteur du van s’est soudainement coupe (et ne voulait plus redemarrer bien sur) en pleine descente aboutissant sur un virage. Encore plus problematique quand je me suis apercue qu’apres le virage, il y avait une cote a monter, et que, clairement, avec un moteur en panne, on ne monterait pas…. Une petite sortie de secours nous a sauve la vie. On a prefere camper la, attendant le lendemain matin pour marcher 3miles a pied de pente et de cote DANS le sea fog. (3miles, c’est pas 3 kilometres hein !!) Tout ca, pour aller chercher de l’essence et en faite s’apercevoir qu’il nous fallait CARREMENT etre remorque.

Resultat des courses : on a termine la Highway 1 en camion remorqueur !

Quant a la traversee du Desert de Mojaves: quelques rencontres un peu « extra-ordinaires » (oui, ils sont completement locos ces americains…), un break dans une ville fantome (des maisons de toles abandonnees a la pelle), un ptit bout de la route 66 parcouru (yeeaaahhh) et pour finir, le desert avec son paysage simple sobre mais beau 🙂

 

 

Le Grand Canyon, on y arrive ! Et par la facade sud, du cote de Flagstaff !
Il y a tellement de terrains de campements que nous n’avons pas chercher bien loin et nous etions deja installes. Comme au Yosemite, on retrouve les gros casiers de fer (>>>pour eviter que les ours nous rendent visite dans la nuit<<<) pour ranger sacs de nourriture et trousses de toilettes (surtout le dentifrice!!!!!) loin du van.
Decouverte du Grand Canyon le lendemain…. Surprise totale ! Faut l’voir pour l’croire !

Allez, zou, imaaaaaaaages !

Voila, 3 jours a arpenter le Grand Canyon, on en a profiter un max car ce lieu est vraiment incroyable.

Pour notre dernier jour, Lyn et moi nous nous sommes offerts un gros cadeau pour terminer cette aventure sur une touche magique : un vol en helico au dessus du Grand Canyon au petit matin, et ca vaut vraiment le detour….

Si je pouvais y revenir, ce serait pour faire du rafting sur la riviere du Colorado, et je sais que Lynden serait bien partant aussi ! A voir…

En attendant, il reste encore un peu de route a faire, derniere etape californienne pour moi: Los Angeles, d’ou je m’envolerais pendant deux semaines vers le Canada pour voir ma Didine. Quand a Lynden, qui reste en CA il aurait bien voulu surfer, seulement, une grosse infection sur son orteil de doigt de pied qui date des Fiji lui est remonte dans la jambe et c est vraiment pas beau a voir (du coup, interdiction de surf jusqu’a temps que ca cicatrise…). Il est quand meme alle voir le surf contest de Trestles, puis aura installe bivouac autour de San Clemente !
N’hesitez pas a lui demander ses photos 😉

Allez, c’est parti pour l’aeroport de L.A …. Toujours sous le soleil 🙂

IMG_2234

Publicités

Yosemite National Park !

Le Yosemite National Park, l’un des trois premiers parcs nationaux les plus visités des USA avec, si je m’en souviens bien, environ 4millions de visiteurs par an… Alors avec 4millions de visiteurs par an, n’oubliez pas d’organiser votre visite ( pas comme nous !)

La vallée du Yosemite
La vallée du Yosemite

 

 

Carte du Yosemite
Carte du Yosemite

Pour commencer, une petite carte du parc. Dans la vallée se trouvent le plus gros du parc, un circuit reliant villages les uns les autres dans lesquels vous trouvez supérettes, bureau de poste, magasin de souvenirs, zones de camping, magasins de locations vélo, et les endroits d’où nous tenons les images les plus connues du Yosemite.

Après avoir réglé la question de « où dormir lorsqu’on ne peut pas faire de camping sauvage » et après avoir été très chanceux  du genre « dingue ! un désistement d’emplacement de camping pour deux nuits alors que tout est réservé depuis au moins 6mois à l’avance! », nous avons sagement aménagés nos emplois du temps afin de profiter au maximum :

Des cascades d’eaux, un lac miroir (à sec l’été malheureusement…lol), des ballades dans cette grande vallée encaissée surmontée de grandes montagnes, le Half-Dome surplombant le tout, et plein d’animaux sauvages : deux petits oursons au loin jouant dans les grandes herbes, des cerfs et des biches trottinant accompagnés de leur petits, des milliards d’écureuils, un coucher de soleil contemplé depuis les hauteurs, des baignades dans la rivière, cette petite chapelle accueillant un mariage !, des nuits à surveiller un éventuel ours rodant autour du van lol, un grand bol d’air frais, et les joies du camping…

Bambi qui fait dodo...
Bambi qui fait dodo…

Bref, le Yosemite, c’était génial. J’adorerais pouvoir le visiter en hiver, couverts sous 30cm de neige !

En attendant, il y a encore de la route à faire. La prochaine étape, c’est le Grand Canyon, et pour y arriver, il faut descendre presque jusqu’à L.A par la Californian Highway 1, et rien que ça, c’est déjà pas du gateau… A nous les kilomètres !!

Retour éclair à Bremer Bay

Lynden et moi avons décidé de retourner a l’endroit ou nous nous étions arrêté lors de notre précédent break : Esperance.

Hélas, nos plans de road trip ont été un peu change en raison de mes problèmes de dos, et surtout du temps. Donc pas de road trip; juste une petite semaine de vacances a flâner, sans stress, sans trop de route. La tempête qui s’est abattue sur le sud du pays nous a un peu forcé a rester a Esperance deux jours, puis nous avons pris la route pour faire du camping (en priant très fort que l’eau s’arrête) à….. BREMER BAY ! taaa daaa… 

Me voila donc de retour pour quelques jours, impatiente de montrer ce petit coin de paradis a Lynden. Effectivement, ce petit paradis terrestre regorge d’endroits ou surfer, avec, ma foi, de bonnes vagues !Nous avons, pour une foi, décider de séjourner dans un camping, et oublier le camping sauvage. Mesdames et messieurs, camping 4etoiles ! Oui, y avait des douches et des toilettes … (la blague) Nan mais vraiment, une douche bien chaude a la fin de la journée, c’était plus que nécessaire avec ce froid de canard et le temps humide !

Au menu…Ballades sur de nouvelles plages, des nouvelles randonnées, des sessions photos, une petite aprem en 4WD a la découverte hors des sentiers battus… Et…. Eeet…….. DES DAUPHINS !!!!!!!!!!!!!! Ainsi donc, vous allez voir mes touts premiers dauphins en Australie..

Allez ! Le tout en image !

La Great Australian Bight

Enfin, mon break avec Lynden ! Lynden et moi l’attendions depuis au moins un mois et demi. Notre semaine a tous les deux, loin de tout, loin du travail… Quand deux personnes ont une passion commune pour la photo, les grands espaces, l’aventure, le voyage, elles ne peuvent etre que sur la meme longueur d’onde ! Et ca a été le cas… Une grande aventure en 4WD avec beaucoup d’adrénaline parfois !

Lynden m’a montre tous ses endroits preferes qu’il a mis presque un an a découvrir dans la région de la Great Australian Bight.

Kalgoorlie-Toolina-Point Culver-Israelite Bay-East Rock-Victoria Harbour-Esperance
Kalgoorlie-Toolina-Point Culver-Israelite Bay-East Rock-Victoria Harbour-Esperance soit environ 1500km en 1semaine.

ACT I
Ou comment bien commencer un road trip.

8h de route pour atteindre Toolina. On passe par la plus « grande route droite d’australie sur 90miles » avec un endroit appele Balladonia (ce que je croyais etre une ville, puisque c’est marque sur la carte, n’etait en faite qu’une roadhouse!). Puis on quitte la highway pour ce que je croyais etre un « parking » afin d’y passer la nuit (je pigeais rien du tout au trajet, j’avoue). Mais rien de tout ca. Un petit chemin se trouvait tout derriere et nous voila en train de rouler sur un chemin de sable et de pierre, ballotes a droite a gauche shootant les branches des arbres, a la recherche du bon endroit « pour passer la nuit » jusqu’a ce que Lynden me dise que la route allait etre cahoteuse pendant les 3prochaines heures… « Ah d’accord, j’suis pas prete de dormir »… Et il etait 22.30.

6h du matin a Toolina, je me suis reveillee dans la cabine du van. Surprise de taille.

Finalement, la route de la veille valait vraiment le coup. Seuls sur des falaises dans un des coins les plus isoles d’Australie. C’est le pied. Au programme de nos deux premiers jours : chillaxing, photos au lever du soleil, promenades… Jusqu’à ce qu’on lève l’ancre, cap sur Point Culver. Autant vous dire, toute la route, je me suis crue en safari, le paysage etait assez similaire.

On the way to Point Culver
On the way to Point Culver

ACT II
Ou apprendre a desembourber une voiture et changer un pneu.

 

 Point Culver, comment décrire ce lieu… Je vais le décrire avec des émotions, des couleurs et tout ce qui me passe par la tete : des cris de joie, de l’excitation, un paysage du haut d’une falaise, des montagnes de sables blanc comme neige, un 4WD roulant sur la plage avec un canoe kayak rouge sur le toit, un pneu crevé, et une voiture embourbée, l’endroit ou la falaise abrupte s’arrete soudainement pour laisser place a une plage de reves, isolation totale…

Point Culver, here we goooo...
Point Culver, here we goooo…

  Apres 1h de galère a changer un pneu crevé et désembourber la voiture du sable, on trouve abri a l’interieur d’une dune. Bbq, saussages, salad, et nous voila en train de manger a la lampe torche tout en contemplant la voie lactée au dessus de l’océan ! Le lendemain matin fut plutot busy, petite promenade sur la plage, photos, breakfast, et on remballe tout le van. Une très longue journée de route nous attend pour atteindre East Rock, presque 7h, pour si peu de kilomètres, c’est rageant, j’y serai bien restée plus longtemps… Surtout quand on met 2h a sortir de la plage parce qu’on s’est embourbe deux fois de plus dans les dunes juste avant…

SONY DSC

NB : Jour 3 et pas de douche depuis 4jours que nous avons quitte Kalgoorlie, ca commence à sentir…

 ACT III
Ou le debut des plages paradisiaques

Storm on a salt lake
Storm on a salt lake

Vu les chemins empruntes, la vitesse moyenne de 40km/h, j’ai vite compris pourquoi on mettait tant de temps a atteindre nos destinations. Il n’empeche que cette journée, fatiguante soit-elle, je l’ai vraiment appreciée. Volant dans les mains, j’ai conduit tout-terrain, et ai vu de  multiples paysages : des lacs de sel, des dunes de sable, des prairies jusqu’à l’horizon. Le parc national nous a offert l’un des plus merveilleux couchers de soleil nuageux et sur ce chemin au milieu de nulle part, nous avons croise ces deux mecs d’Esperance faisant 7h de route pour aller pecher a l’endroit d’ou nous venions (ils sont fous ces australiens mdr…)  » g’day mate ! yep ! you see ? all these fishing lines ? yep, we gonna fish mate ! yep ! all the week end mate ! yep !  »  ( fou rires avec Lynden…).

 

The super crew !
The super crew !

A East Rock, derriere la plage, le petit bush cree de petites alcoves, de petits abris sous les arbres ou poser le van. Je me suis reveillee dans ce petit endroit cosy avec un passage menant direct a l’ocean. Bon, il y avait une plage avant bien sur… Une splendide plage, encore une.

Bienvenue a East Rock
Bienvenue a East Rock

ACT IV
Ou la journee d’adrenaline.

Au programme : on prend notre temps. Nous avons traverse East Rock Bay, West Rock Bay, Alexander Bay. Nous avons roule sur de grandes plages de sables puis des rochers, puis des dunes de sables, puis des rochers puis encore des dunes de sables… Sauf a ce moment la de l’apres-midi sur le sommet de la colline (pas tout a fait, on y etait presque en faite), c’etait du sable ET des rochers. Un passage tres etroit, inaccessible selon mon opinion, pour une voiture, meme un 4WD. 40mn a bouger les rochers, les fixer dans le sable pour faire des appuis aux roues du 4WD, en esperant que le bas de la voiture ne rippe pas avec les rochers. Lynden, il l’a fait et c’etait assez impressionant !… Surtout quand il a leve cet enorme pierre avec le bas de la caisse. La, j’etais verte.

Allez, on continue notre petite route…

ACT V
OU Victoria Harbour (Je me demande toujours ou est le « harbour » sur cette plage?)

Aaahh…(soupir)… Victoria Harbour et ses couchers de soleil, Victoria Harbour et la voie

La belle vie by Lynden

lactée, Victoria Harbour et… Tellement de choses ! Toutes les conditions étaient réunies pour faire de cet endroit notre lieu de glandouillage pendant deux jours : belles plages, beaux rochers, bel horizon fait de silhouettes de montagnes, grottes et caves dans les rochers, kayak autour des petites iles, bon terrain improvise de golf, jolies vagues pour monsieur Lindo le surfer, et pour moi, un très joli surfer a photographier du haut des rochers… :p

Reveuse a Victoria Harbour
Reveuse a Victoria Harbour
Lindo surfing !
Lindo surfing !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ACT VI
Ou le debut de la fin, malheureusement.

Adieu Victoria Harbour, bonjour Cape Le Grand National Park ! Situe a 20minutes d’Esperance, ce nationak Park vaut le coup d’etre vu ! De Victoria Harbour, je voyais des silhouettes de montagnes de l’autre cote de la bay. Ces montagnes sont celles du national Park, une chaine de gros rocher-montagne posee dans le bush, polie par la pluie etc… Je ne peux malheureusement pas vous expliquer comment se sont crees ces peak, non, j’ai pas trop suivi les explications de Lynden (trop techniques en anglais lol). Nous avons donc escalade le Frenchman Peak en mon honneur (262 M) mais avons renonce en voyant le temps se degrader. La ballade dans le parc a fini en voiture, puis direction l’hotel reservee a Esperance, derniere destination de cette fabuleuse semaine, pour enfin prendre une bonne douche, apres 5jours ! Finally !

Cape Le Grand National Park
In Cape Le Grand National Park

ACT VII
Ou la fin de la fin.

J’avais tellement entendu parler d’Esperance comme une jolie ville que je me rejouissais d’y aller. Quelle fut ma surprise de decouvrir deux rues principales perpendiculaires, et voila, le centre ville, « done » (En meme temps, une ville pommee comme Esperance et comme toute les autres, on peut pas attendre plus, c’est l’Australie quoi…). En faite, c’est pas la ville qui est jolie, ce sont les alentours ! Voici mon conseil si vous etes a Esperance, prenez la direction de la « Great Ocean Drive », une superbe route longeant tout le littoral…

Autour d'Esperance
Autour d’Esperance


Instagram picture, de mon portable.

Le road-trip s’achève… Direction Kalgoorlie avant de reprendre la route pour le camp de Mulga Rock camp, toujours avec le canoe kayak rouge sur le toit de Buddy, au milieu du désert, et tous ces gens qui nous interpellaient par la two-way radio  » Hey mate ! Tu vas ou avec ton canoe, y a que des lacs de sels vide par ici ! « 

Picture Gallery, enjoy….

MY FIRST ROAD TRIP

PART 3 : Pinnacles Desert

Pinnacles Desert…. Parmi le peuple aborigène, il existe une ancienne ethnie qui s’appelle, il me semble, les Yued et habitant dans les environs de Western Australia, dans le sud. Le désert des pinnacles étant trop aride, et ayant décelé des sables mouvants, ils savaient qu’y aller était trop dangereux. Pourtant, beaucoup n’ont pas écouté, et beaucoup ne sont pas revenus. Depuis, ils ont coutume de dire que ces formes de roches s’élevant vers le ciel proviennent de ces hommes perdus, ensevelis dans les sables mouvants et essayant de se débattre pour sauver leur vie…

Fin du road trip, retour à Perth avec le bruit, la population etc… ça fait bizarre ! Juste être patient et attendre le grand road trip, celui de l’outback… Celui dont tout le monde rêve !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

MY FIRST ROAD TRIP

Part 2 : Jurien Bay – Sandy Cape

Jurien Bay, j’y étais déjà allée une semaine auparavant, mais c’est tellement beau qu’on ne s’en lasse pas. Plage de sable fins et blanc, eaux turquoises…

NB : faut vraiment prendre le bateau, car le plus intéressant est plus loin… les sea lions, y en a tout plein dans ce coin 🙂

Après une bonne baignade pour se rafraichir de 2H30 de bush en van et après quelques girouettes de Marine ….

En route pour Sandy Cape, où nous avons trouvé un emplacement camping. A savoir qu’en Australie, on ne peut pas faire de camping sauvage. Ceci dit, il y a des terrains où l’on peut poser sa tente ou son van. Certains sont gratuits, d’autres non, tout dépend du luxe que vous y trouverez. Si y a des toilettes, c’est bien. Bien sûr je parle de toilettes sèches car pas d’eau courantes. Après une petite heure de van, on quitte la route et c’est parti pr dix kilomètres de hors pistes en van ! Chaud devant !

 

 

Nous voilà arriver au campement. Il fait trop chaud, non vraiment. SI on allait voir ce qu’il y a derrière la dune ? Sans blague ! Une baie, rien que pour nous ! Et en plus, un pêcheur  avec une raie manta au bout de sa ligne. Si seulement j’avais pu imaginer que le lendemain matin, en me réveillant et en allant me rafraichir à la plage (oui, encore!), j’allais nager avec une de ses consoeur ! Masque-tuba, c’est parti ! Je pense à Olivier qui a réalisé un de ses rêves de gosse, nager avec une raie manta… 😉 C’est ça l’Australie, un matin, tu te lèves encore la tete dans le cosmos, et sur la plage, tu croises une raie. Dans ces cas-là, tu penses plus à rien, tu te poses plus de questions, tu fonces. Et on a foncé.